La réalité virtuelle : une démarche innovante et éco-responsable

Lors des derniers salons professionnels auxquels l’entreprise a participé, Lemer Pax a fait le choix de présenter sa large gamme de produits en médecine nucléaire et en cardiologie interventionnelle dans un environnement totalement immersif et bluffant de réalisme : celui de la réalité virtuelle. Un choix engagé et résolument tourné vers l’expérience utilisateur et la réduction de l’empreinte carbone de l’entreprise.

L’utilisateur final peut juger sur pièce

Lemer Pax a fait le choix de la réalité virtuelle afin de présenter ses innovations lors des salons professionnels, une décision motivée par la volonté d’offrir à l’utilisateur l’opportunité d’interagir avec les produits et de visualiser leur intégration dans leur environnement final.
Pour preuve, en mai dernier, les visiteurs du stand Lemer Pax au congrès de l’EuroPCR à Paris ont été impressionnés par le réalisme de la salle virtuelle de cathétérisme et ont pu comprendre en quelques gestes toute l’ingéniosité de notre offre Cathpax®AIR. Une nouvelle cabine de radioprotection garantissant aux cardiologues radiologues et neurologues interventionnels une protection optimale contre les rayons X émis par le C-arm tout en conservant leurs habitudes de travail et une complète liberté de mouvement.

Bettina Heraclide, chef de produit cardiologie, radiologie et neurologie interventionnelles, chez Lemer Pax, l’a remarqué : « les médecins ont vite adopté le système. Ils se sont très facilement projetés dans la salle en cherchant à positionner au mieux le Cathpax®AIR. Ils ont tout de suite compris les enjeux de cette nouvelle manière de se radioprotéger. Cette initiative a été très appréciée et nous a donné une excellente visibilité sur le salon. Nous la renouvellerons. »

Chez Lemer Pax, la conception est centrée sur l’usage

Autre métier, mêmes effets. L’entreprise a également modélisé ses équipements de radioprotection en médecine nucléaire en recréant un service complet intégrant les laboratoires de préparation et les boxes d’injection patients. D’une part pour présenter son offre lors des salons professionnels mais aussi pour être encore plus pertinent dans la conception de ses produits.

Nathalie Gaillardet, ingénieure d’application chez Lemer Pax, est convaincue : « C’est un excellent outil pour montrer au client que son besoin a été écouté et compris. Le manipulateur radio et le pharmacien peuvent ainsi vérifier l’encombrement de chaque injecteur ou enceinte et grâce aux animations et découvrir les fonctionnalités des produits, comme activer la montée des générateurs à l’intérieur des enceintes. Ils peuvent également nous faire des retours précieux sur certains points à optimiser. C’est un outil intéressant car l’on ne peut pas toujours tout exposer sur un salon.. »

Un premier pas vers la réduction de l’ empreinte carbone de l’entreprise

Charlotte Bébin, Directrice Marketing et Communication chez Lemer Pax, abonde dans ce sens en réaffirmant le souci de placer l’utilisateur au centre des préoccupations de Lemer Pax. Elle confirme, par ailleurs, l’engagement RSE de plus en plus prégnant qui tend, entre autre chose à diminuer, de façon tangible, l’empreinte carbone de la société: « Outre son aspect ludique et interactif, la réalité virtuelle constitue un premier pas vers une empreinte carbone réduite. Et les plus grands voyages commencent par un premier pas. Le cœur de notre savoir-faire, la radioprotection optimale, induit l’utilisation de matériaux lourds et particulièrement couteux à transporter, couteux pour la planète avant tout. La réalité virtuelle est une solution idéale pour présenter in loco nos équipements et faire la preuve auprès de l’utilisateur final de leur ergonomie et de leur simplicité d’utilisation, axes de travail prioritaire de notre bureau de design. »