Colibri-30 Type B

Le Colibri-30 Type B : le nec plus ultra des conteneurs de transport Lemer Pax

Dans le cadre du projet Medicis-Promed, Lemer Pax a conçu et réalisé un nouveau conteneur de type B, une première pour  l’entreprise ! Son objectif : acheminer les isotopes exotiques[1] depuis leur lieu de production vers les hôpitaux ou les radiopharmacies. Cette année, le Colibri (COLIs type B pour Radio Isotopes) entrera dans sa phase finale de certification ! Retour sur ce projet collaboratif européen.

Medicis-Promed, un projet européen au service de la médecine nucléaire

Mis en place en 2015, le projet Medicis-Promed (pour « MEDICIS-produced radioisotope beams for medicine ») est un réseau de formation novateur. Résolument européen, ce réseau entre dans le cadre du programme-cadre de l’Union Européenne dédié à la recherche et à l’innovation : Horizon 2020.

Le projet Medicis-Promed, piloté par le CERN (Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire), vise à former une nouvelle génération de 15 scientifiques-entrepreneurs dans les domaines de la production et de l’usage de radio-isotopes innovants. Medicis-Promed réunit donc les mondes universitaire, industriel, hospitalier avec des instituts de recherche autour de problématiques liées à la production, le transport, la fabrication et l’injection aux patients de nouveaux composés radiomarqués pour l’imagerie vectorisée et la thérapie du cancer.

Au sein de ce projet, Lemer Pax a apporté toute son expertise dans le transport de matières radioactives. L’entreprise a ainsi encadré une physicienne italienne doctorante – Maddalena Maietta – dans la conception d’un nouveau colis type B destiné au transport de grandes activités de matières premières à usage pharmaceutique. Maddalena a réalisé l’étude de radioprotection pour de nombreux isotopes parmi les plus utilisés en médecine nucléaire (Y-90, Sm-153, At-211, Ac-225, Lu-177, Ra-226, W-188). Elle a également réalisé le calcul de tenue mécanique, à l’aide de simulations numériques, ainsi que l’étude thermique, garantissant la tenue au feu du colis, en cas d’incendies.

Une double-peau pour le conteneur de transport Type B

Premier conteneur de transport Type B de l’entreprise, le Colibri offre une radioprotection optimisée pour le transport et le stockage de sources radioactives. Ce conteneur est ainsi conçu pour préserver les opérateurs et l’environnement de la contamination ainsi que de l’exposition aux différents rayonnements alpha, beta, gamma et neutroniques.

Pour plus de sécurité lors de son acheminement, le conteneur Colibri-30 type B est composé de deux parties : un suremballage cadenassable, réalisé en inox 304 L (intérieur et extérieur), et un conteneur intérieur Posisafe® KL-30, d’une masse de 16 kg, qui est doté d’une ouverture magnétique sécurisée offrant une atténuation optimale grâce à ses parois en tungstène.

Posisafe

Une collaboration innovante avec l’éco-système nantais : Subatech + Arronax + Université de Nantes

Lors de la conception de ce nouveau conteneur, Lemer Pax a travaillé en partenariat avec de prestigieux scientifiques locaux. Les laboratoires Subatech, Arronax et l’université de Nantes, ont ainsi participé à l’optimisation de tests de résistance grâce à des simulations mécaniques. Objectifs : tester des conditions accidentelles et anticiper les déformations engendrées. Les résultats de ces simulations ont pour but de mettre en lumière les points faibles et ce, dès la phase de conception. Pour s’assurer de la validité de ces simulations, un prototype composé d’un corps cylindrique, une masse intérieure et un fond bombé, a été soumis à un test de chute libre de 9m.

Résultat : la déformation observée sur le cas réel correspond parfaitement à la déformation créée par simulation numérique en 3D. La méthodologie utilisée pour simuler les conditions accidentelles peut donc apporter de précieuses informations pour agir sur le renforcement adéquat de la structure. Pour une conception sophistiquée soumise à des conditions accidentelles poussées, comme celle définie par l’AIEA[2] sur le transport de grande quantité de matière radioactive, la simulation a permis de contenir les coûts de développement en évitant la fabrication de multiples prototypes. Il s’agit de la validation scientifique la plus drastique à laquelle a été soumis un conteneur conçu par Lemer Pax. L’entreprise va donc suivre avec intérêt la validation des tests de certification par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) qui auront lieu cette année.

[1] Sont appelés « isotopes exotiques », les isotopes encore très peu utilisés en médecine nucléaire mais connus et utilisés dans le domaine de la physique fondamentale

[2] Agence Internationale de l’Energie Atomique